1/23/2018

Poétwit #13











1/22/2018

Pnl (luz de luna) song officiel



"(...)
- T'as beaucoup d'haine tu sais ?
- Sans ça j'serais mort
- T'es fou toi, t'es fou toi !
- Et c'est moi ou tu saignes ?
- J'saigne pas, regarde j'rigole
- T'es fou toi, t'es fou toi !
- T'façon j'ai pas besoin d'eux
- mais ah bon t'as besoin de qui ?
- J'ai ma miff, ouais j'ai Dieu, non j'suis pas de ces harkis
- l serait temps qu'tu grandisses
- Tu sais pas toi
- avant que tes ailes s'enlisent
- j'en ai pas moi
- T'es trop fier !
- J'ai que ça, sa mère...
- Hein mira mira mira
- Des épreuves t'attendent, je le sais
- T'inquiète mira mira mira
(...)"
Read more at https://www.lacoccinelle.net/1188813-pnl-luz-de-luna.html…

1/21/2018

Souvenir-Souffle-Sourire


(Ben Hikcford)


Sur ton lit de mort
tes passions infimes 
tes peurs intimes
cet infini 
de temps 
perdu
sur ton lit de mort
toute 
la vie d'un homme
l'haleine caramel
du vent


1/19/2018

Poétwit #12












1/18/2018

Dominique A - Toute latitude

Ce n'est pas de la pensée

 (William J. Carpenter)

Ce n'est pas de la pensée
ni de l'art ni de la magie
c'est une forteresse improvisée
avec des bouts de phrases cassées
des brindilles d'idées perdues
des éclats de sensations
des fils coupés
des chaleurs abandonnées
un nid dans les décombres
au fond du gosier d'un oiseau
qui n'a jamais su chanter

1/17/2018

Uranus



C'est un beau jour gris
de lucidité douce
un jour à reregarder Uranus
avec l'adolescent qu'on était

 

1/16/2018

poétwit #11













Prochaines rencontres - Vendredi 19 Janvier Librairie La Mandragore et Samedi 20 Janvier Librairie Obliques


 On se retrouve joyeusement
pour causer bouquins
Vendredi 19 Janvier à 20H
 de Chalon-sur-Saône



 Et puis le lendemain Samedi 2O Janvier à partir de 19H30
c'est avec les copains d'Obliques à Auxerre
et accompagné de l'écrivain Dominique Rameau
que nous partagerons les textes des écrivains des forêts


1/13/2018

Encore heureux

 Tu te dis
que tes poèmes
n'arrivent pas à la cheville
du petit tas de copeaux
en corolles colorées
tombés du taille-crayon
et tu as parfaitement raison
c'est bien normal
ce ne sont que des poèmes

1/12/2018

Musiques


Concerto de gris
jeu des cordes de la pluie
sur les pierres du chemin
Allegro de vent dans les branches
musique de chambre des flaques
fredaine au bord des vitres
de clarté tamisée
par l'orage


1/10/2018

Une autre lumière

Janvier décroche
les oripeaux dorés
des guirlandes électriques
On remballe la camelotte
On vide les poubelles
et chacun retrouve
son petit parfum
de trimard
Alors au fond du ciel
brille une autre beauté
une autre lumière
pas décorative pour un sous
d'argent sale
volé à la boue

1/09/2018

DJ Pone - Highways (feat. Jaw) [Skyway Edit]

Un petit jus

Goutte à goutte d'un petit jus de semaine. Il n'est pas encore 9 h du mat' quand Jeano entame son deuxième ballon de rosé. Il énumère avec son copain Fatchdecon les morts dont il a oublié le nom. Dehors la pluie s'est calmée. Les trottoirs brillent comme un matin de Janvier. Argent violet des pigeons affamés. La peinture rouge du Spiderman de Noël sur la vitrine commence à se craqueler. Les harkis ne sont pas encore assis sur le banc mouillé. Les rideaux de fer des magasins bougent à peine. La municipale en fluo ramasse les branches cassées qui encombrent la route. Le jour s'étire. Courbatures. Deux femmes de bureau maquillées parle de Sheila elletientlecoupquandmême.  La batterie électrique de vieux tubes surannés s'étalent sur le bleu ciel collant des fauteuils imitation drugstore. Aller, c'est l'heure d'y aller. Me demandez pas où ...


Rencontre - 13 Janvier 2018 - Médiathèque du Bouscat (33) - 16H-18H



"LE BOUSCAT Samedi 13 janvier, de
16 à l8 heures, La Source accueille une
rencontre littéraire avec Thomas Vinau
(sélection Prix des lecteurs de
l'Escale du livre). C'est la première fois
que la médiathèque du Bouscat participe
au Prix des lecteurs de L'Escale du
livre, lequel récompense chaque année
un roman français, publié à la rentrée
littéraire de septembre. Son écrivain
doit avoir publié un maximum de
six romans. Le principe est simple :
« Je lis, je rencontre et je vote dans ma
médiathèque ». C'est dans ce cadre
que Thomas Vinau a été sélectionné
pour son ouvrage « Le Camp des autres
» (Alma 2017), une fable sociale
dans les marges de l'histoire..."
(Sud-Ouest 06 Janvier)

1/06/2018

Poésie et ainsi de suite - France Culture

 France Culture

"Quatre invités, et pour cette premières émission de l’année, des papiers collés, des braqueurs, des pétards littéraires et une certaine idée du bon usage de la liberté.Quatre invités, et pour cette premières émission de l’année, des papiers collés, des braqueurs, des pétards littéraires et une certaine idée du bon usage de la liberté. A la recherche du poète Georges Perros avec l’écrivain et traducteur Thierry Gillyboeuf qui rassemble aux éditions Quarto/Gallimard les Oeuvres du poète de Douarnenez, à la recherche aussi de la caravane à pépère et de Jack Black avec le poète Thomas Vinau et d’une association de malfaiteurs avec  les fondateurs des éditions Tristram Sylvie Martigny et Jean-Hubert Gailliot. "

 On se retrouve sur France Culture pour causer Le Camp des autres et de plein d'autres belles choses grace à Manou Farine que je remercie ici. 

Pour écouter : C'est là

Ambassa (les lions en érythréen)

Qu'ils étaient beaux ces rires, dignes et légers, à voler tout au bord des larmes. Ces enfants sont des seigneurs qui ont traversé la vallée de la mort et ils s'amusent dans mon salon à apprendre des pas de danse à mes mômes. Celui là en arrivant a dormi quatre mois tout habillé, prêt à courir chaque instant. Celui là a bu sa pisse dans le désert. Le reste c'est trop horrible pour être raconté maintenant. Au lieu de demander leurs papiers nous devrions nous incliner avec respect et leur dire Merci ! Ambassa ! ( Et apprennez moi à danser...)

1/04/2018

Tout au fond de la nuit


Montre moi ta galaxie
je te dirai qui je ne suis pas

Revue N47 - n 31 - Automne 2017


J'ai semé une flopée de petits poèmes inédits dans les pleins formats (partagés joyeusement avec Sabine Huynh, Yannick Torlini et Lucie Taïeb) du n°31 de la revue N47 qui vient de paraître avec un sommaire qui vaut le détour et dont j'apprends tristement au passage qu'il sera le dernier. 

1/02/2018

Fais un voeu et mange-le me dit le veilleur de nuit

 

Qui ramasse les larmes
dans le cou des filles
Qui récolte les soupirs silencieux
cachés au fond des yeux
des hommes qui ont trop bu
Qui garde les clés
du tiroir où sont rangés
nos souvenirs honteux
nos misères de fourmis
nos jeux de démiurges essoufflés
le cul entre deux néants 
s'acharnant à tenter 
de redevenir
des gosses




1/01/2018

Autour


Il y avait des chaussettes d'enfants dans chaque pièce et la montagne noire brûlait bien. On s'est assis autour. Autour c'est une danse  de chez pas loin qui veut dire ensemble. La brume popotait dans la casserole. Toutes les filles étaient belles et la nuit les portait comme un bijou. Quelqu'un en parlant à inventer une nouvelle musique. Une poignée d'images s'est envolée dans un battement de papier. De la terrasse on pouvait apercevoir des petits troupeaux de pets rejoindre la lune. Les bouteilles murmuraient. Même la boue sèchée avait l'air à sa place. La cendre s'est moquée d'une coquille d'huitre. Et son rire était doux. Il avait le goût du temps qui passe à la zouk love picon. Moi je suçais un silence dans les reflets du bois. J'aurais pu rester là jusqu'à ce que ma barbe atteigne le ciel. Avec ou sans glaçon. Parfaitement rassasié.
(Source: 500px.com)

2018 et ainsi de suite

12/23/2017

Bien le yo à vous !



Lumière fadade
givre mandarine
pas de top ten sur cette page
que des taupes à nez étoilé
bien le yo à vous !

12/22/2017

Noix de coco

Dernier jour d'école avant les vacances. C'est déjà la queue devant les boutiques. Au pied d'un marronnier trois chiasses de chien vertes ressemblent à des macarons pour la vermine. Les marmots vont être gâtés. Et on aura l'impression de faire du sport ensuite rien qu'en vidant nos poubelles. La vie est bien faîte, il y a de la truffe dans le brie et quarante pour cent de remise en vente privée chez ta mère la pute. Je suis content de ces vacances, de faire plaisir à mes gosses, de retrouver les miens, d'abuser des bonnes choses. Mais dans ce mode bilan y a déjà comme une envie de pleurer, toute près derrière, qui ne prend même plus la peine de se cacher. Après la Méditerranée, les Alpes. Ce serait intéressant de s'interroger sur cette cohabitation spaciale  entre l'horreur et le tourisme, le loisir et la détresse. Tout ce que cela dit sur notre monde. Juste une question géographique ? Ce serait intéressant mais désolé, pas tout de suite. Promis, mon coeur reste ouvert mais là je passe mon tour, j'ai mal aux yeux. Je vais acheter des mandarines et préparer les valises. Sur le pont du retour je vois une noix de coco qui dérive sur l'eau glacée de la rivière, ça suffira pour aujourd'hui. En arrivant le chien ronfle repu, comme s'il avait bouffé le père Noël. Bande de givrés ! gueule la lumière. Je reviens bientôt vous souffler sur les mains. Tenez bon. Restez chauds. Promis.